L'otoplastie : adieu les oreilles décollées

Otoplastie > Blog > L'otoplastie : adieu les oreilles décollées
Publié le : 01 Novembre 2016 à 17:41
L'otoplastie : adieu les oreilles décollées

Avoir les oreilles décollées est toujours une source de complexe chez les enfants surtout chez les fillettes et ce, même si elles ont de longs cheveux qui peuvent couvrir ce défaut. Pour leur éviter un certain mal-être et pour qu'ils ne soient pas victimes de la méchanceté de leurs camarades, de nombreux parents choisissent de faire opérer leurs enfants. Il faut dire que parmi toutes les chirurgies existantes, l'otoplastie est celle qui peut être réalisée sur de jeunes patients à partir de 7 ans.  

En quoi consiste l'otoplastie ?

L'otoplastie désigne la chirurgie esthétique des oreilles. Elle peut soit corriger des oreilles trop décollées soit des oreilles trop plates.

Qui peut y recourir ?

La seule condition requise pour que l'intervention soit faisable c'est que l'oreille ait terminé son développement. C'est pour cela que l'âge minimum exigé est de 7 ans. Il faut néanmoins souligner que même si à cet âge, l'enfant n'a pas encore sa pleine maturité, la décision doit venir de lui. Ses parents ne peuvent en aucun cas l'y obliger.

Quelle est la procédure à suivre ?

Il ne suffit pas de se rendre chez un chirurgien pour demander une otoplastie. Il faut suivre une procédure précise comprenant les étapes suivantes :

-          La consultation préliminaire : ce premier entretien consistera à exposer au chirurgien les attentes du patient quant aux résultats souhaités et le professionnel jugera alors s'ils sont réalistes et si l'intervention est réalisée pour de bonnes raisons.

-          Si le chirurgien est convaincu des motifs de l'intervention, il dressera schématiquement les éventuels résultats obtenus à l'issue de l'intervention. Cela implique une étude par photographie à base de clichés de face

-          La consultation avec l'anesthésiste : l'otoplastie est une intervention bénigne généralement réalisée sous anesthésie locale. Il est toutefois possible de demander une anesthésie générale d'où la nécessité d'une entrevue avec l'anesthésiste avant le jour J.

Comment se déroule l'intervention ?

En absence de complications, comme c'est souvent le cas, une intervention peut durer trois quarts d'heure. Le chirurgien effectuera une incision derrière l'oreille pour ensuite sculpter le cartilage selon les résultats attendus. Une fois cette étape réalisée, il passe aux points de sutures internes et applique un pansement compressif. Ce dernier sera retiré le lendemain.

Pour ce qui est de l'hospitalisation, elle dure un à deux jours. Certains patients demandent néanmoins à rentrer sitôt les effets de l'anesthésie dissipés.

Quelles sont les suites opératoires ?

Durant la première semaine suivant l'opération, le pansement devra être changé tous les jours. Celui-ci devra ensuite être compressé par un bandeau de contention pour ne pas fragiliser le cartilage et bien maintenir les oreilles. Le bandeau devra être porté de jour comme de nuit pendant au moins un mois.

Pour atténuer la douleur, le chirurgien vous prescrira des analgésiques. Il est bon de savoir qu'en termes d'intensité, la douleur reste supportable selon les patients.  

Un arrêt maladie de cinq jours est recommandé.  

Qu'en est-il des résultats ?

Des ecchymoses ainsi qu'un léger gonflement peuvent apparaître dans les premiers jours après l'intervention. S'ils s'accompagnent de fièvre, il est conseillé d'avertir immédiatement le chirurgien. Dans le cas contraire, ils finissent par disparaître naturellement au bout de quelques jours.Aussi, durant deux semaines, vous serez assez sensible au niveau des oreilles, mais cela est tout à fait normal. D'ailleurs, cela disparaîtra au bout d'une quinzaine de jours.

En plus des analgésiques, des antibiotiques éviteront une infection. Les fils sont retirés dix jours plus tard.

Le résultat ne sera pas encore entièrement visible au bout de ce délai puisqu'il faut patienter encore six mois pour pouvoir l'apprécier pleinement.

Rassurez-vous, l'intervention se fait uniquement en surface, donc aucune altération de l'audition n'est à craindre.

Et les cicatrices ?

Elles sont très discrètes puisque se situeront derrière l'oreille et se fondront, au fil du temps, dans les plis naturels. Selon les cas, une retouche au bout de neuf mois peut être nécessaire.

L'intervention est-elle risquée ?  

En tant qu'intervention chirurgicale, les risques ne sont jamais à écarter. Il reste néanmoins possible à réduire à l'aide de quelques précautions :

-          Ne pas s'exposer au soleil ou au froid

-          Ne pas mouiller la zone opérée pendant au moins un mois

-          Ne pas faire du sport surtout les sports de contact pendant un mois minimum

-          La reprise des activités et du sport doit se faire de manière progressive

Si ces précautions sont respectées, les risques seront moindres, mais des complications peuvent toujours survenir. Les plus souvent rencontrées sont la mauvaise cicatrisation, les risques relatifs à l'anesthésie, les infections et les hématomes assez importantes. En cas d'aggravation d'hématomes, le chirurgien pourra décider d'une petite opération.

Dans le cas où les fils lâchent accidentellement, une petite reprise sera envisagée.