00216 24 22 55 45

La chirurgie des lobes d’oreilles

  • 30 Avril 2018 à 07:46
La chirurgie des lobes d’oreilles

Lorsqu’on parle de chirurgie esthétique des oreilles, on pense le plus souvent à l’otoplastie qui consiste à corriger un décollement d’oreilles trop prononcé. Il faut pourtant savoir que ce n’est pas la seule intervention chirurgicale pouvant être utilisée pour améliorer la forme des oreilles. On peut également citer la chirurgie des lobes d’oreille. En quoi cela consiste et quels sont ses avantages ?

Mieux connaître le lobe d’oreille

On appelle lobe la partie inférieure du pavillon de l’oreille. Contrairement au reste de l’oreille, cette dernière est dépourvue de cartilage puisque se compose essentiellement de tissu adipeux d’où son aspect mou. Comme le reste du visage, la peau à ce niveau est assez fragile et d’ailleurs, il s’agit d’une partie vulnérable qui se déchire facilement.

La chirurgie qui y est réalisée a souvent pour objectif de réparer un traumatisme ou d’améliorer la forme générale.

En cas de traumatisme

Beaucoup de situations peuvent traumatiser le lobe d’oreille. On peut, par exemple citer, le piercing ou encore le port de boucles d’oreille à plus forte raison si ces dernières sont trop grosses et trop lourdes. Elles vont alors avoir tendance à tirer sur les lobes pour les rallonger vers le bas, ou pire les déchirer. Et au fil du temps, après avoir porté pendant de longues années des boucles lourdes, le trou originel va s’élargir et fendre le lobe.

La chirurgie permet de remédier à tout cela. Toutefois, avant d’entamer la chirurgie, il faut attendre que l’oreille déchirée ou fendue se cicatrise totalement. Le chirurgien pourra ensuite intervenir en retirant, dans un premier temps, une partie de la peau du lobe pour ensuite réaliser quelques points de suture. Une fois que le tout aura cicatrisé, le patient se retrouve avec des lobes remodelés qui répondent à la forme initiale de l’oreille.

Cette chirurgie est souvent à but réparatrice.

En cas de rallongement des lobes

Plusieurs situations peuvent allonger les lobes d’oreilles. D’abord, il y a le vieillissement naturel. En effet, comme ils sont soumis à la gravité, ils vont avoir tendance à s’allonger au fur et à mesure que l’on vieillit. Cet allongement peut être renforcé par la perte progressive de la graisse au niveau des lobes, une situation est également due à l’âge.

Ensuite, il y a le port de boucles trop lourdes pendant plusieurs années ou encore le port de « stretchers » qui va déformer les lobes. 

Pour corriger ces déformations, la chirurgie esthétique des lobes est conseillée. Cette intervention est assez simple puisqu’il n’y a pas de cartilage à remodeler. Le chirurgien se chargera de sectionner la partie allongée du lobe et de réaliser une simple suture. La suture réalisée dépendra essentiellement du type de déchirure puisqu’elle conditionne ensuite la cicatrisation afin de la rendre la moins visible possible.

Cette chirurgie  peut être associée à une injection d’acide hyaluronique ou de graisse autologue au niveau du lobe pour lui redonner du volume et de la fermeté.

Les suites opératoires

Une chirurgie, réparatrice ou esthétique des lobes d’oreille est réalisée sous anesthésie locale et dure environ 45 mn.

Les douleurs ressenties après sortie du bloc sont peu intenses, mais le chirurgien vous prescrira quand même des antalgiques pour les atténuer.

Dans les jours qui suivent, vous verrez apparaître des ecchymoses et des œdèmes au niveau de la zone traitée, mais ces dernières disparaissent automatiquement au fil des jours.

En ce qui concerne les fils utilisés pour la suture, ils seront retirés au bout de huit à dix jours post-opératoires dans le cas où ils ne se résorbent pas d’eux-mêmes.

Pour ce qui est des résultats, ils seront définitifs au bout de trois mois pour se stabiliser encore au fil du temps. Le patient pourra même envisager de se faire percer à nouveau au bout de six mois.

Les complications

Comme toute chirurgie, cette intervention n’est pas sans risques même si est bénigne. Le chirurgien vous donne néanmoins des recommandations avant même d’opérer pour optimiser les résultats et écarter les éventuelles complications. Parmi les recommandations courantes, on peut citer l’arrêt du tabac pendant six à huit semaines, car fumer peut engendrer des complications au niveau de la chirurgie et de la cicatrisation.

En savoir plus sur l'otoplastie en Tunisie ici.

 

 

 

 

 

Partager:

LES PLUS RÉCENTS